• 2 septembre 2018

12 Biais de la pensée qui minent notre estime à tort

12 Biais de la pensée qui minent notre estime à tort

12 Biais de la pensée qui minent notre estime à tort 1024 1024 Acupuncture Arianne

12 Biais de la pensée qui minent notre estime à tort

 

Les biais de pensée sont des réflexions courantes erronées qui font en sorte que notre vision de la réalité est déformée. Ces visions distordues peuvent nous attirer vers le côté sombre de la force, alors que visiblement, elles sont insensées.

Ces biais peuvent contribuer à augmenter l’anxiété lesquels sont souvent des jugements négatifs à notre égard.

 

Voici les 12 Biais de pensées qui minent notre confiance à tort

 

  1. Le tout ou rien

    Noir ou blanc. Bon ou mauvais. Il n’existe malheureusement personne tout bon ou tout mauvais. La réalité c’est qu’on peut parfois être au meilleur de nos capacités, alors que d’autres fois nous ne sommes pas au « top de notre game ». Cela n’enlève en rien notre valeur. Ex. de ce type de pensée :
    Si je ne gagne pas 200k dollar cette année, je ne vaux rien.

  2. La dramatisation

    Se croire dans une tragédie de Shakespeare et tourner tout au pire.
    Ex.  Si je ne lie pas d’histoire à mon enfant TOUS les soirs, il sera un illettré.
    (Presque pas de pression…)

  3. La disqualification du positif

    Ne pas s’autoriser des actions ou expériences positives.
    Ex. Si j’ai gagné, c’est parce que j’ai été chanceux
    (Sauf si vous gagnez le 60M au 649…2 fois…de suite!!)

  4. Le raisonnement émotif

    Penser que quelque chose est vrai, parce qu’on le ressent, alors que les faits disent le contraire.
    Ex. Je sais que je peux le faire, mais je sens que je ne serai pas capable.
    (Ouin, mais si tu le sais …)

  5. L’étiquetage

    Étiqueter quelqu’un ou soi-même sans considérer le portrait global.
    Ex. Je suis COMPLÈTEMENT nul. Le top 1 dans la liste des nuls.
    (Certainement que tu dois être bon dans quelque chose…)

  1. La magnification ou Minimisation

    En évaluant une situation ou une personne, on MAGNIFIE le négatif et mon minimise le positif.
    Ex. Mon repas était exécrable. J’ai fait coller mon riz.
    (Mais son Faux-filet grillé au miso accompagné de ses shiitakes était digne de Michelin lui-même.)

  1. Le filtre mental

    Focusser sur un détail négatif plutôt que sur l’ensemble de la situation.
    Ex. J’ai eu un seul commentaire négatif dans mon évaluation au travail. Le reste était très bien. Je suis donc bon pour la porte.
    (Ouf!)

  1. La Lecture de la pensée

    Avoir le pouvoir de lire dans les pensées des autres.
    Ex. C’est sur qu’il pense que je sais pas ce que je fais.
    Appart si tu es professeur Xavier… Je ne pense pas que tu puisses savoir ce que les autres pensent réellement…

  2. La généralisation à outrance

    Conclure négativement à une situation ponctuelle et la généraliser à toutes situations semblables
    Ex. Ma date Tinder s’est pas très bien déroulé. Toutes mes dates Tinder sont vouées à l’échec. Appelez-moi donc tout de suite la femme aux chats.

  1. La personnalisation

    Prendre ça personnel.
    Ex. Le réchauffement climatique : c’est ma faute. Mon patron de mauvaise humeur : c’est ma faute.
    (No caption needed…)

  2. Les dois et devrais.

    Se donner des règles fixes et surestimer les conséquences si on y déroge.
    Je DOIS tout donner, mon 100% tout le temps. Sinon je suis un paresseux !
    (T’es pas obligé tsé…des fois c’est mieux de pousser le petit tas de poussière en dessous du divan…question de préserver ta santé mentale!!)

  3. La vision en tunnel

    Ne voir que le mauvais côté des choses.
    La blonde de mon ex. c’est une \@#$!?& .
    C’est ben plate, mais pas mal sûr qu’elle a au moins une qualité…malheureusement

 

Je sais. J’exagère. Mais ces petites arnaques de la pensée se produisent plus souvent qu’on le pense. Soyons attentifs à nos pensées et ne laissons pas le Darth Vader de la pensée nous envahir au détriment de notre estime personnelle.

 

Acupuncture Arianne | (438) 883-2277

 

Source : Tiré du document GUIDE DE PRATIQUE POUR LE DIAGNOSTIC ET LE TRAITEMENT COGNITIVO-COMPORTEMENTAL DU TROUBLE DÉPRESSIF MAJEUR du site TCC Montréal.